Lundi 1 novembre 1 01 /11 /Nov 16:08

Jusqu’à 22 ans : je suis resté un puceau complet (je n’ai pas embrassé une fille sur la bouche et donc encore moins coucher ou toucher une fille.

J’étais trop timide et solitaire.

 

Dès 10 ans, la masturbation m’était familière (même si je ne pouvais pas éjaculer, je faisais aller ma bite de droite à gauche jusqu’à une certaine jouissance).

 

Vers 13 ans, j’ai découvert l’éjaculation, à 14 ans le plaisir de m’habiller en fille (je mettais les vêtements de ma sœur ou de ma mère) et c’est l’escalade.

Tous les mercredis, je m’enfermais dans le grenier pour jouer en fille, puis je suis allé faire du vélo en jupe sur les routes de campagne, et enfin vers 16 ans je suis sorti  faire le tour du pâté de maison un soir où j’étais seul, en jupe en jeans, maquillé. Je me suis fait traité de PD par des jeunes de mon age, j’ai alors baissé la tête et j’ai continué mon tour. Lorsque je suis rentré à ma maison, j’avais le cœur qui battait fort et je me suis branlé.

 

Vers 17 ans au lycée, je mettais régulièrement des slips de femmes (un matin avant les cours je suis allé me promener cette fois de jour, habillé en jupe et collant de laine dans la ville), je me branlais dans les urinoirs de mon lycée (toujours la peur de me faire surprendre).

A cette époque, j’ai commencé à me sodomiser (la première fois avec une petite bouteille de Perrier), puis ensuite avec un manche en bois d’un gros tournevis (je l’ai encore). J’ai goûté à mon sperme. Je me mettais nu dans les champs pour bronzer.  

 

Vers 18 ans (dernière année au lycée), je suis rasé le pubis en juillet, j’ai commencé à me retenir de jouir (alors que je me branlais quasiment quotidiennement, je tenais 1 semaine sans jouir, puis j’augmentais la durée).

Je me souviens qu’une fois je suis resté 37 jours sans jouir et que je me suis branlé dans ma bouche. Cela avait ruiné ma jouissance malgré les 37 jours d’abstinence.

Sur des agendas, je notais mes branlettes, mes sodomies, les jours où je portais des slips de femmes, où j’avalais mon sperme (j’ai toujours ses agendas aussi).

 

Vers 19 ans à la Faculté de Reims, j’habitais en résidence universitaire et donc j’avais une chambre à moi. Je portais presque chaque jour un slip de femme ou alors aucun slip sous mon jeans.

Un jour je me suis branlé en cours (pas en ampli mais en classe pratique), j’avais prévu le coup, j’avais mis un maillot de bain pour absorber le maximum de sperme, ce fut une de mes meilleures jouissances.

J’achetais en librairie des livres de cul, surtout des récits sexuels.

 

A 22 ans, j’ai rencontré une fille (Sandrine) qui était l’amie de ma sœur.

 

 

Par soumis-chaste-02.erog.fr - Publié dans : mon passé
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus